Startups : 3 success stories régionales

Ombrea, Biopooltech et Mydatamodels ont bénéficié du soutien de la Région

Ombrea, Mydatamodels et Biopooltech, trois success stories de startups en région Sud

Parmi les 36 pépites présentes lors de l’édition 2022 de Viva Technology, Provence-Alpes-Côte d’Azur sera représentée par des entreprises en pleine essor qui ont bénéficié de l’accompagnement de la Région Sud.

 

Ombrea sous la bannière de la Région Sud

C’est l’une des startups les plus emblématiques de la greentech en région Sud. En quelques années, Ombrea est devenu un exemple à suivre pour de nombreux entrepreneurs. L’aventure commence en 2016, quand Christian Davico a une formidable intuition. Horticulteur de métier, il subit un aléa climatique qui provoque de nombreux dégâts dans ses champs. Près de 25 % de sa récolte est détruite. Il a alors l’idée de concevoir un système d’ombrière pour protéger les cultures. C’est là que l’aventure commence avec le dépôt de brevet, le prototypage des premiers systèmes mécaniques pilotés. « On a réussi à franchir toutes les étapes d’une startup jusqu’à l’industrialisation et la commercialisation, explique Christian Davico, PDG d’Ombrea. On ne pensait pas du tout progresser à cette vitesse-là. C’est un rêve éveillé. » Cet essor rapide se traduit aujourd’hui par un effectif de 46 salariés, des contrats importants avec des industriels et une deuxième levée de fonds de 12 millions d’euros. Ombrea conçoit un système qui se déploie et se rétracte afin de moduler l'ombrage au sol. Ce mouvement permet d'ajuster les paramètres climatiques comme l'humidité, la température ou encore la lumière.

Ce développement fulgurant s’explique aussi par l’écosystème régional favorable, et ce dès le début d’Ombrea. « Dès la création d’Ombrea, nous avons pu profiter de bonnes conditions de travail en nous installant à la Technopôle de l’environnement Arbois-Méditerranée à Aix-en-Provence. Nous avions tout pour démarrer les premières étapes », résume Christian Davico. Financièrement, Ombrea a bénéficié de soutien important. La Région Sud a participé à la première levée de fonds. « Nous sommes fiers de dire que la Région Sud fait partie de nos actionnaires. Cela a aidé l’entreprise à se développer rapidement. Mais au-delà du soutien financier, la présence de la Région au capital nous crédibilise auprès des autres investisseurs. Car la Région croit en notre solution. » Ombrea a également été accompagné dans plusieurs salons sous la bannière régionale lors du salon Viva Technology 2019, sans compter les programmes d’accompagnement de risingSUD avec Innovin sud 2020 et Progress USA 2021. Ombrea fait partie des 36 pépites régionales pour l’édition 2022 de Viva Technology.

Alors que le changement climatique semble s’accélérer, le secteur de la greentech est promis à un bel avenir. Christian Davico en est convaincu. « Tous les éléments sont là pour que la greentech se développe en région Sud. L’image de la Provence est celle d’une terre d’innovation capable d’attirer des talents. On a les startups, encore faut-il les faire vivre pour qu’elles recrutent. »

 

Mydatamodels lève 2,5 millions d’euros

Parmi les 36 pépites présentes lors de l’édition de Viva Technology 2022, la startup Mydatamodels présente des potentialités importantes. Créée en 2018, Mydatamodels poursuit un développement soutenu. Elle s’est spécialisée dans le small data et entend bien décliner sa nouvelle technologie dans de nombreux domaines, notamment celui de la santé en général ou même dans la cancérologie. Mydatamodels investit aussi l’espace via sa collaboration avec Thalès pour ses satellites. « Notre technologie est horizontale et s'applique à tous types de verticaux, mais à aller partout, on ne va nulle part, d'où le choix d'adresser les industriels et les chercheurs », précise Simon Gazikian, l’un des trois co-fondateurs de la jeune pousse azuréenne.

La technologie de Mydatamodels est désormais prise très au sérieux. La startup a, en effet, levé 2,5 millions d’euros pour accélérer son développement notamment auprès de Région Sud Investissement. Ces nouveaux fonds vont permettre à l’entreprise, qui compte trente salariés, de recruter des nouveaux talents, notamment dans le domaine commercial.

Installée à Sophia Antipolis, l’entreprise est en croissance très forte. Avec une équipe de 30 salariés, et des contrats importants avec de grands industriels, Simon Gazikian envisage l’avenir de son entreprise avec confiance. « Dès que nous avions eu nos technologies à maturité, nous avons voulu installer nos équipes dans le Sud de la France, se souvient-il. A Sophia-Antipolis, nous avons bénéficié d’un vivier d’entreprises technologiques et de nombreuses ressources dans ce domaine. » Simon Gazikian évoque notamment la présence de pôle de compétitivité et de laboratoires prestigieux. L’appui de la Région Sud se concrétise aussi par une aide au recrutement avec des mises en relation qui peuvent s’avérer très utiles. Alors que Mydatamodels se lance à l’international, elle peut toujours compter sur la Région Sud pour l’accompagner au mieux. A l’image de sa présence aux éditions 2018, 2021, et celle de 2022 de Viva technology.

 

Les grandes attentes de Biopooltech sur Vivatech 2022

Emmanuel Bertho est un chef d’entreprise heureux. Avec sa startup Biopooltech, il réalise un magnifique parcours. De la startup prometteuse, son entreprise est devenue, en quelques années, une référence dans le domaine des piscines naturelles et intelligentes en bois. Profitant de l’engouement pour les piscines, Biopooltech s’impose sur le marché avec des solutions alternatives. Pour cette édition 2022 de Viva Technology, l’entreprise va lancer une nouvelle gamme de produits qui comprend l’ensemble de la maison, intérieur comme extérieur. Créé en 2016, Biopooltech était l’une des startups les plus prometteuses de la Région Sud dans la cleantech. Ses technologies permettent de réduire massivement les consommations d’électricité, d’eau et de chimie. « Nous sommes spécialisés dans l’habitat intelligent et écologique », résume Emmanuel Bertho. Très vite, Biopooltech rencontre son marché permettant à son chiffre d’affaires d’engager une progression à deux chiffres atteignant, le 30 juin dernier, 2 millions d’euros. Il devrait encore se développer à un rythme soutenu grâce à son nouveau réseau de franchisés. « Notre objectif est de constituer un réseau de 60 franchisés en France. Nous envisageons désormais un développement à l’international. Ces ambitions vont se réaliser grâce à un prêt d’un million d’euros auprès d’une banque. Cela prouve la solidité de l’entreprise », se félicite Emmanuel Bertho.

Comme de nombreuses startups, Biopooltech a bénéficié de l’accompagnement de la Région Sud. « On a été énormément aidé, reconnait Emmanuel Bertho. Il nous est arrivé de trébucher dans notre développement, à chaque fois quelqu’un était là pour nous aider et nous relever. Je peux dire que les outils de la Région sont très importants pour nous. Nous touchons des subventions, des aides indirectes avec la participation à de grands événements mondiaux. Nous bénéficions aussi d’un effet réseau et cela continue aujourd’hui avec Viva Technology où nous espérons rencontrer de nouveaux investisseurs. » C’est la deuxième fois que Biopooltech participe à Viva Technology sans compter les CES de Las Vegas en 2018 et 2019. Biopooltech a également bénéficié des programmes d’accompagnement de risingSUD avec Innovin sud 2021 et participé au bootcamp levée de fonds en 2021 et 2022.